Economiser en voyage : l’Europe à 10€/jour

Voyager avec un budget de 10€ par jour en Europe semble impossible surtout si vous décidez de partir dans les pays nordiques. Heureusement, il existe un certain nombre d’astuces pour économiser. Après 6 mois de voyage à petit budget, voici nos conseils pour découvrir l’Europe à moindre coût.

Comment économiser en voyage ?

Voici les quatres domaines qui reviennent dans tous les voyages : Se déplacer, manger, se loger et les activités. Réussir à économiser sur ces 4 pôles sont la clef d’un voyage à petit prix.

pas dans le sableSe déplacer

Cela parrait logique mais voyager implique bien souvent de se déplacer. Pour échapper à ce coût, la solution est simple : le stop. C’est l’aventure à chaque voiture avec à la clef des rencontres par centaine, des conseils et potentiellement de nouveaux amis. Selon les pays, le stop sera plus ou moins facile mais vous ne trouverez pas de transport moins cher !
Avant de vous lancer, vous pouvez découvrir nos conseils pour être pris (presque) à tous les coups .

Une autre alternative petit budget : le bus et/ou le train. Dépendant du pays que vous visitez, vous choisirez plutôt l’un ou l’autre en fonction du prix et des trajets proposés. Pensez à voir s’il existe des forfaits comme le propose l’InterRail pour la destination souhaitée. Sinon ? Réservez à l’avance pour avoir des prix corrects ou économiser en prenant des trains sans réservations.

un repas a archeesManger

Un autre poste de dépense difficile à éviter ! Il faut bien manger… Et de préférence, pas n’importe quoi. Si certains se sentiront à faire du dumpster-diving (ou plongeon dans les poubelles), il y a heureusement d’autres moyens d’économiser. Nous avons par exemple choisi de cuisiner par nous même à l’aide d’un réchaud multicombustible. Grâce à lui, nous pouvons faire une large palette de repas chauds, d’autant que l’essence se trouve partout et coûte nettement moins cher que les recharges de gaz. A l’achat, en revanche, le réchaud sera plus cher.

Une autre solution appliquée par une amie est de se nourrir principalement de légumes crus, pain et autres éléments facilement trouvables en supermarché.
De manière générale, tenez vous à l’écart des restaurants et votre budget vous remerciera.

tente en écosse sous des cerisiersDormir

Voilà un autre point où il est possible d’éviter de se ruiner . Une bonne nuit de sommeil vaut par moment tout l’or du monde.

Nous avons acheté une bonne tente qui ne prend pas l’eau, couplée avec un sac de couchage qui nous permet de survive aux nuits froides et de bons tapis de sol afin d’avoir toujours avec nous un lit confortable. Il nous suffit donc de trouver une jolie place pour planter notre tente.
Attention toutefois, le camping sauvage n’est pas toujours légal. Ne le tentez pas au Danemark ! Ce pays propose néanmoins une alternative : les Shelters .
N’oubliez jamais qu’au pire, demander la permission à un paysan pour planter votre tente sur un petit bout de champs ne coûte rien et peut vous évitez de sursauter à chaque bruit.

Si le camping fonctionne très bien en campagne, il est plus compliqué de trouver oú se loger pour pas cher en ville. Les parks sont le plus souvent fermés et rares sont les habitants qui tolèreront votre tente sur leur pelouse.
Dans ces cas là, le couchsurfing – à condition de se préparer à l’avance… et d’essuyer de nombreux refus – peut être une chouette alternative.

De multiples autres soltions existent : nous apprécions tout particulièrement rendre visite à des amis d’un ami à l’autre bout du monde. Profitez aussi des diverses rencontres que vous pouvez faire. Grâce au stop, nous avons rencontré des personnes qui nous ont spontanément proposé de dormir chez elles. Nous avons aussi fait la rencontre de vacanciers qui nous ont invités chez eux le jour oú nous passerons près de leur ville.

D’autres pistes ? Nous avons un ami qui s’arrange pour trouver des squats afin de pouvoir dormir une ou deux nuit au chaud. On a aussi rencontré deux Polonaises qui sont allées demander asile dans une église.

AmsterdamLes Activités

Là, tout dépend de ce que vous voulez faire. Se perdre dans la nature ou dans une ville ne coûte souvent pas grand chose. Il y a des musées qui sont gratuits certains jours de la semaine voire le sont totalement comme le musée d’histoire naturelle de Edimburg que nous avons mis 2 jours à visiter.

Pour minimiser les coût d’une visite de ville, il y existe souvent des cartes qui vous offrirons les transports, un bon nombre de musées et diverses activités. Nous avons par exemple pris une Copenhaguen card pour visiter la capitale danoise. Nous l’avons bien rentabilisé et elle nous a permis de découvrir la ville sans grande prise de tête. Réfléchissez cependant bien : si vous ne souhaitez faire qu’une ou deux visites, vous n’économiserez parfois pas grand chose.

Quelques autres points à prendre en compte:

Voyage alternatif

Si vous avez du temps et la motivation d’apprendre de nouvelles choses, le workaway, woofing ou tout autre bénévolat vous donnera l’occasion de visiter un endroit en étant nouri et logé. Vous aurez parfois la chance de visiter certains lieux avec votre hôte. Un beau moyen de découvrir une nouvelle région et de nouvelles personnes que vous pourrez peut-être recroiser durant un de vos prochains voyages!

Nos sacsL’équipement

Dépendant de votre style de voyage, des endroits oú vous allez et des activités auxquelles vous voudrez participer, vous aurez besoin de matériel.

Parfois, il sera plus économique de ne rien acheter et de n’utiliser que ce que vous posséder déjà (notamment le cas en voyage de courte durée ou vers des destinations très économiques) . D’autres fois, investir sur du matériel haut de gamme se révèlera payant sur le long terme. Nous parlons d’expérience : nous n’avons jamais eu envie d’une nuit d’hôtel. On se sent en tente comme à la maison, la seule chose qui nous manque étant une douche chaude de temps en temps.

Cependant, rien ne vaut quelques recherches : vous trouverez parfois de belles occasions sur internet et appréhenderez mieux vos besoins pour une destination spécifique. Quand au matériel dédié à une activité (plongée, ski, raquettes, …) renseignez vous sur les tarifs de location et ne négligez pas leur coût de transport notamment en avion.

Conclusion

Economiser, ce n’est pas bien sorcier mais cela dépend surtout de vous. Quels sont vos besoins, vos envies, vos moyens ? Apprenez à vous connaître avant le départ (et d’autant plus si vous voyagez à plusieurs), cela vous permettra d’économiser beaucoup. Faîtes les erreurs près de chez vous, empruntez du matériel à vos amis. C’est toujours plus agréable de se rendre compte qu’on ne supporte pas le camping quand on a pas encore acheté la tente ultra légère à 300€.

Quand vous en saurez plus sur vous, renseignez vous sur votre destination : il y a des fois des moyens faciles pour économiser quand on connait le pays ou la région. N’oubliez pas ce conseil une fois sur place. Les locaux savent mieux que n’importe quel guide ce que leur région a à offrir.

Vous aimez les chiffres ? Voici ce que notre voyage en Europe nous a réellement coûté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *