Camping sauvage en Irlande et Irlande du nord

Voici plus de 20 jours que nous voyageons en Irlande et en Irlande du nord, principalement en camping sauvage. Petit bilan de notre mode d’hébergement gratuit.

Nathanaël et notre réchaudMatériel de Camping

Nous avons emmené avec nous une tente deux places, deux tapis de sol gonflables, deux sacs de couchage, deux draps de soie et – luxe suprême – deux oreillers gonflables. Nous emmenons également un réchaud multi-combustibles, une popote pour deux (1,2L de contenance pour la grande casserole), deux cuichettes et quelques épices.
Notre tente nous sauve régulièrement la mise, comme lorsqu’une grosse pluie nous surprend (ou une armée de midges) et que l’on peut la monter en moins de 5 minutes pour s’y abriter. On l’aime aussi beaucoup quand on veut attendre la fin d’une averse puisqu’elle est assez grande pour jouer aux cartes, manger (et/ou cuisiner froid) ou regarder un épisode de Game of Thrones confortablement.
Nous sommes aussi très contents de nos lits : tapis de sol Sea to Summit comfort light, sac de couchage swing700 de Valandré. On a rarement eu froid (je suis une grande frileuse, j’avoue tout) et l’étanchéité de nos tapis de sol nous a évité de mauvaises surprises quand le sol de la tente est devenu humide. Et, point important, on dort vraiment comme des rois. Certains lits sont plus inconfortables que les nôtres en camping (c’est du vécu)

Un bon repas

Pour le réchaud, on est sidéré par son efficacité (c’est un primus omnilite TI) : un seul plein de sans plomb (590ml) nous tient une dizaine de repas (voir plus… On a pas encore vidé la bouteille !) et tout est vite préparé.
Autre élément indispensable au camping sauvage selon nous : un poncho, petit tarp, tapis de sol en bâche ou n’importe quoi d’étanche et de résistant. Il nous permet de nous asseoir au sec en tout temps, de cuisiner dans les hautes herbes sans risques, d’emballer nos sacs la nuit venue ou de doubler le tapis de sol de la tente si on doit la planter dans un endroit vraiment humide.

Camping a Ross LakeTrouver l’endroit :

Camper sauvage, c’est avant tout ne jamais savoir oú l’on va dormir le soir. Peut-être au bord d’un lac, dans un champ, sur le front de mer ou entre deux arbres… Mais l’endroit ne doit pas être choisi au hasard :

  • Si l’on est pas sûr de la réglementation du pays, choisir un endroit hors de vue (pas vu, pas pris). De manière générale, éviter les endroits oú plusieurs personnes sont déjà installées, les endroits trops touristiques ou trop proches d’une accomodation (ne vous installez pas à 3m du camping)
  • Veiller aux conditions météo (attention aux arbres en cas de vent, aux rivières en cas de pluie, à la marée, …) et à la pente. Pensez à l’humidité et à l’orientation du vent. On peut pousser le vice à éviter certains types d’arbres : résineux à cause de la sève, noyer, arbres aux branches fragiles…
  • Observer les alentours pour éviter les mauvaises surprises (présence d’animaux, passages de véhicules ou de piétons, …)
  • Pensez aussi aux nuisances sonnores : une route fréquentée ou une grosse rivière pourront vous tenir éveillés la nuit. Pensez aussi qu’un aéroport, ça s’entend de loin (surtout en camping).

Mésaventures :

Qui campe face au vent…

Dans le comté de Donegal, à Malin Beg, nous longions la falaise en quête d’un bon spot de camping. Nous sommes alors surpris par une grosse averse (celle qui vous trempe en 30 secondes). Nous demandons à un fermier en train de tondre son champ si l’on peut camper dans son champ.

– no problem !

On se dépêche donc de monter notre tente et de se réfugier à l’intérieur et c’est là que l’on comprend notre erreur : en bord de mer, dans un champ, on est juste en plein vent… Celui qui fait ployer la tente et tords bien les arceaux. On hésite quelques secondes (en renforçant les arceaux à la force de nos mains) et on finit par replier bagages dès le paysan parti. On essaiera de remonter la tente à l’abri d’un muret de pierre (trop bas et vent qui tourne trop vite) pour finalement se remettre à marcher sous pluie battante à la tombée de la nuit. Heureusement, on a gardé le sourire et quelqu’un nous a gentiment déposé au pub le plus proche pour que l’on puisse sécher. Dans le pub, une phrase nous fait rire :

Il ne sert à rien d’attendre la fin de la tempête, il vaut mieux apprendre à danser sous la pluie.

On aura finalement réussi à se trouver un petit endroit abrité par des arbustes pour passer la nuit (il était minuit).

______

De nouveaux voisins…

Quand on vous dit qu’il faut bien observer les alentours, c’est parce qu’un jour on a tenté de s’installer dans un champ sans trop regarder. Les barrières étaient vétustes et renforcées avec des palettes à moitié fixées, on ne s’est pas posé trop de questions. Nous commençons donc à monter la tente quand l’on voit arriver nos nouveaux voisins : un grand cheval et deux poneys. Cela aurait pu être mignon (ils n’avaient vraiment pas l’air méchant) mais ils étaient un peu trop gourmands : ils essayaient de manger nos sacs, la toile de tente, … On a vite tout remballé et on est partis s’installer plus loin. On avait pas envie d’être dévorés par des chevaux-garous (ou d’avoir un bout de tente prémâché).

un gros bisous
Les moutons eux, par contre, sont des voisins très agréables et vraiment pas envahissants. Faîtes juste attention de ne pas les effrayer… C’est con un mouton.

____

Hakuna Matata

En camping sauvage, on a souvent eu de trés drôles petites mésaventures (quasi quotidiennes), elles se traduisent souvent par un grand cri de type « aah ! » ou « weurk » et une réponse :

– Quoi ? T’as touché une limace ?
– Oui…

____

Sans dessus dessous

Sinon, pensez toujours à monter votre tente au moins une fois avant de devoir le faire dans le noir, entre deux arbres pour vous apercevoir qu’en fait, vous l’avez monté complètement de travers, avec des portes donnant sur nulle part.
Cela vous permetra également de remarquer certaines petites subtilités, comme lorsqu’un arceau qui pourrait se placer au dessus ou en dessous d’un autre vous empêche de monter la tente s’il n’est pas absolument au bon endroit (surtout si le mode d’emploi est obscur).

4 Replies to “Camping sauvage en Irlande et Irlande du nord”

  1. marjorie deigat

    Hello ! 🙂
    Mon compagnon et moi-même souhaitons faire du 11 au 18 juillet une semaine de camping sauvage en Irlande ( sud ouest), c’est notre première expérience et comme 7 jours ça passe vite nous aimerions savoir si vous pouviez nous indiquer quels spots sympas ?
    Merci de partager vos aventures, c’est un délice !
    Marjo & Marco

    Reply
    • Nous Post author

      Effectivement, 7 jours ça passe super vite mais comme le stop marche d’enfer… On peut se déplacer assez rapidement ! Dans le sud ouest, un coin à viser est définitivement Dingle ! Il y a de jolies promenades / tours en voiture (En faisant du stop, on a pu se joindre à des touristes qui s’arrêtaient aux endroits jolis) à faire dans la péninsule et on ne s’est jamais posé trop de questions sur oú camper…
      La ville de Cork est aussi jolie, on a ensuite entendu beaucoup de bien de Killarney – Ring of Kerry

      Quant à savoir oú camper, nous n’avons pas d’endroits précis à donner. De manière générale s’éloigner des villes, repérer les coins de campagnes oú on peut s’isoler facilement. Viser un lac ou une forêt est également une bonne option. Si vous ne savez pas trop, demandez aux locaux !

      Si vous avez l’occasion, montez jusqu’à Galway et passez un moment dans le Connemara ! Là nous avions campé sur les bords du Ross Lake et sur un chemin perdu près de Rosroe, entourés de moutons. Pour ceux là, nous avions cherché un moment (sortir de Galway pour le premier ; en bord de mer et sur terrain pierreux et pentu pour le second). A part ceux là, il n’y a pas de spot de camping sauvage oú on s’était dit « Woaw, ce coin est géant! » dans le sud.

      Oú que vous alliez, jetez un oeil ici : https://freecampsites.net/ Nous ne l’avons découvert qu’aux USA mais il regorge de bon plans camping. Hitchwiki peut aussi rendre service.

      Et merci pour votre commentaire, ça fait vraiment plaisir =)

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *